Paladium Launcher
TÉLÉCHARGER ET JOUER AVEC JOUEURS

Menu

Rejoins une communauté de 234,502 joueurs. JOUER

Palanews 5

PALANEWS-FINAL

Bonjour ! Bienvenue dans la cinquième édition du PalaNews !
Le PalaNews est un journal officiel réalisé par l’équipe de Rédaction de Paladium.
Dans ce journal, vous retrouverez diverses informations sur Paladium ainsi que des histoires, des divertissements, etc...
Ce dernier est constitué de plusieurs parties que voici, bonne lecture :



╔═══════════════════════════════════╗

I - Les actualités de Paladium

II - La question du jour

III - Une interview avec un membre du staff : Terrainwax

IV - Une anecdote autour de Paladium

V - La nouvelle, l’histoire de Jacobs

╚═══════════════════════════════════╝




I - Les actualités sur Paladium :


Dans cette partie du Palanews, nous parlerons des dernières actualités concernant le serveur, notamment les ajouts ou modifications d’items et les changements au sein du staff.

Voici les actualités du mois d’Avril :

Et oui ! Comme vous avez pu le remarquer, notre Responsable-Staff Zoldru est passé Administrateur de Paladium le 12/04. Un grand bravo ainsi qu’un grand merci à lui pour tout son travail au sein du serveur !


Le 12/04, Joyeuses Pâques !! En cette occasion, l’équipe du pôle Création nous a concocté, avec l’aide d’un builder, un magnifique event en rapport avec cet événement international. L’event est resté ouvert 7 jours.


Un record pour Paladium ! En exactement 1 mois, le serveur a comptabilisé 58 678 joueurs. Un gros chiffre qui peut se voir au nombre de connectés. Un grand merci à vous tous pour cette aventure !


Paladium possède désormais son propre Anti-VPN. Finis les vilains joueurs qui viennent sous une autre IP après un ban. Cependant, une adresse mail reste disponible pour ceux qui sont en 4G ou autre : [email protected]


Un tournoi PvP a eu lieu le 21/04 où 7 factions se sont affrontées dans un tournoi sans merci. La faction gagnante de cet event est la Az0x ! Un grand bravo à eux !



Nous allons maintenant parler des arrivées, départs et rankups du staff de Paladium du mois d'Avril !



II - La question du jour :


C’est parti pour répondre à la question du jour que vous avez choisi :

Pourquoi les joueurs n'ont pas accès au /sethome dans les minages ?

Dans les anciennes versions de Paladium, les joueurs avaient la possibilité de placer des homes dans les minages. C’est après peu de temps que le staff s’est rendu compte de la quantité incroyable de bases qui apparaissaient en minage. En effet, il est stratégiquement plus sûr de stocker sa base dans un serveur où les joueurs ne se baladent pas 8 heures avec un unclaim finder dans la main… C’est ainsi que l’administration de Paladium a décidé de retirer les homes en minage !


Maintenant, vous avez la réponse à cette fameuse question !

Comme nous sommes à court de questions, nous vous invitons à donner des idées ! : clique ici
Merci à ceux qui participeront !

III - Une interview avec un membre du staff : Terrainwax



Dans cette troisième partie du journal, vous retrouverez une interview sur un membre du staff !
Aujourd’hui, nous interviewons l’administrateur Terrainwax sur son parcours dans le staff.
Bonne lecture !

↣ Es-tu développeur dans ta vie irl ? Si non, quel travail fais-tu ?
Alors, developpeur, oui en quelque sorte, je suis en Master D’EXPERT EN TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION donc on peut dire que je suis développeur IRL, après je suis employé par Paladium.

↣ Arrives-tu à gérer ton temps entre Paladium et ta vie IRL ?
C’est la question qui fait mal : NON. Je suis très mauvais pour gérer mon temps. Parfois je peux passer 4 à 5 jours complets à bosser sur Paladium alors qu’à la fin de la semaine j’ai un devoir à rendre pour mes études. Je suis à fond dans ce que je fais et je fais avant tout ça par passion. Ça me fait plaisir de créer de nouvelles choses, d’inventer et d’innover.

↣ Quelles études as-tu fait ?
Comme je l’ai dit plus haut, je suis encore en études. Je fais un Master D’Expert en Technologie de l’Information à Epitech.

↣ Depuis combien de temps fais-tu du développement ?
Ça va bientôt faire 10 ans que j’ai commencé à “développer”. Au début c'était plus un moyen de faire autre chose que jouer aux jeux vidéo. J’ai toujours aimé créer des choses, j’ai commencé avec un logiciel qui s'appelle RPG maker. Au début je ne faisais que copier/coller des bouts de code pour les assembler et faire un jeu différent. Le langage utilisé pour ce logiciel c’était du ruby. Par la suite j’ai joué à Arma 2 et j’ai vite eu envie d’aller plus loin donc j’ai aidé des serveurs à créer des environnements uniques. J’ai dû réapprendre un nouveau langage : le Perl. Bien après, j’ai découvert Minecraft avec un serveur qui se nommait TheCraft. C'était en 2011 et j’ai rapidement eu envie de faire plus, donc je me suis longuement attardé sur l’aspect redstone de Minecraft pour par la suite faire des mods. Quand j’ai commencé à créer des mods et des plugins, j’ai fondé un serveur PixelMon, qui existe encore à l’heure actuelle, nommé PokePixel (https://pokepixel.fr/). C’est en 2016, suite à une dérive de ma part sur youtube, que je suis tombé sur une vidéo de Fuze qui cherchait des développeurs pour Paladium et me voilà.

----------------------------------------------------------------------------------

↣ Quelles sont tes fonctions principales sur Paladium ? (Que fais-tu en général)
Alors mes fonctions : je suis premièrement Administrateur, donc je gère Paladium avec 4 autres Admins que vous devez surement tous connaître et je suis aussi Lead Développeur, si on peut dire ça comme ça. Je m’occupe de tout ce qui est un peu plus complexe que de l’ajout de fonctionnalités. J’optimise Minecraft pour avoir des serveurs qui tiennent plus de joueurs, je règle les crash et les différents bugs quand ils surviennent et je développe certaines fonctionnalités inédites du serveur qui arriveront dans le futur.

↣ Comment voyais-tu Paladium dans le futur à ton arrivée dans le staff ?
Je n’avais pas forcément une vision du futur de Paladium, j’avais plus une vision de ce que je voulais apporter à Paladium. Par exemple, les runes de la v4.5 sont une idée que j’ai eue un jour et sans que personne ne m’ait rien demandé, j’avais fait un prototype de ce que je voulais apporter. Les admins de l’époque avaient bien accroché.

↣ As-tu des regrets sur des choses que tu n’as jamais pu développer ?
OOF. Les projets jamais terminés qui traînent sur mes disques durs se comptent en centaines. Je peux en citer quelques-uns qui me tiennent encore à coeur aujourd’hui : un système de monture, un système de donjon instancié, un nouveau système de chat... Ce sont des projets qui ne sont pas abandonnés, mais plus des projets qui prennent du temps à finir ; temps que je n’ai pas avec les différents bugs et problèmes de Paladium en ce moment.

↣ Une anecdote sympa à nous raconter sur ton vécu dans le staff ?
Une anecdote ? Je ne sais pas si c’est une anecdote mais quand j’ai “découvert” Paladium, je ne connaissais pas Fuze. J’avais regardé une vidéo, je ne savais pas ce qu’était Paladium et je ne savais même pas ce qu’était un PVP-Faction. Un conseil : aujourd’hui si vous voulez vous lancer ou rejoindre un projet, allez-y avec vos idées et ce que vous souhaitez apporter. N’y allez pas pour obtenir de la reconnaissance. Aujourd’hui la reconnaissance pour moi c’est de regarder les retours de la communauté après les mises à jour, noter ce qui lui plaît ou ce qui ne lui plaît pas et juste de faire plaisir aux joueurs. Ça me fait plaisir.


IV - Une anecdote autour de Paladium :


Dans cette quatrième partie du journal, vous ne retrouverez pas une anecdote, mais deux anecdotes autour de Paladium !
C’est parti !

J’avais évoqué dans l’anecdote du dernier Palanews l’ancien responsable de Thibot, Vlaadounet ! Et bien nous sommes allés le voir pour lui soutirer des informations sur son expérience dans le staff et ça n’a pas été vain !



*Générique* Vlaadounet… raconte-nous une histoire ! Vlaadounet… raconte-nous deux histoires ! Vlaadounet… Vlaadounet...



Il était une fois… la période de test la plus longue dans le staff.

Il arrive des fois que le staff soit confronté à de sacrés personnages, même parmi les postulant ! Et c’est l’un d’eux qui est le personnage principal de notre histoire.

Son pseudo était Kiko* et il avait postulé pour rentrer dans le staff en tant que modérateur-chat. Sa candidature écrite validée, un rendez-vous pour un entretien vocal lui a été proposé. Il passe TS, l’échange se passe sans problème, jusque là, tout va bien. C’est trois jours après que ça se corse. En fait, il a juste disparu, *pouf* ! Plus de nouvelles de Kiko ! Où est-il ? Que devient-il ? A-t-il fait le choix de partir au Pérou élever des lamas ? Ou bien de partir en Chine pour en apprendre tous les dialectes ? Personne ne le sut jamais...

Mais l’histoire ne s’arrête pas là les amis ! Non, non ! Parce qu’après sa disparition soudaine, c’est un an plus tard que Kiko revient. Et c’est comme une fleur qu’il demande :

“Et du coup, pour ma période de test, on fait comment ?”

*Kiko n’est pas le vrai pseudo de la personne concernée.


Il était une fois… la recrue et le suspens accidentel.

Vous devez connaître cette sensation d’attente tendue à la suite d’un entretien. On vous demande de sortir un instant ou on vous dit qu’on vous rappellera, cela pour prendre le temps de réfléchir sur votre cas.

Et bien après avoir passé son entretien avec Vlaadounet et Luc4s2901, LaLettreA a attendu un certain moment avant qu’ils le reprennent en vocal pour lui donner une réponse. Et par un certain moment, nous parlons là d’une bonne heure.

Mais savez-vous ce qu’il s’est passé pour qu’autant de temps se passe entre l’entretien et la réponse ? Et bien, c’est très simple. Vous devez connaître l’expression “passer du coq à l’âne”, ce qui signifie, pour les non-initiés, qu’on change de sujet rapidement. C’est ce qu’il s’est passé entre Vlaadounet et Luc4s2901, ils ont commencé à débattre sur LaLettreA, puis on parlé de ceci, de cela, avant de se rendre compte une heure plus tard qu’ils avaient oublié leur recrue. Ils l’avaient oubliée !! Pauvre LaLettreA…

Ils se sont excusés en prétextant un long débat - alors qu’ils avaient déjà décidé d’une réponse favorable - et tout est rentré dans l’ordre. Evidemment, ils ont avoués la vérité à LaLettreA, plus tard…


V - La nouvelle, l’histoire de Jacobs :



Voici la suite de l’histoire, bonne lecture !

"Sur la route vers la cité portuaire, je commençai à grelotter. M’étant habitué à une chaleur étouffante à Volcania, il ne me fallut pas longtemps pour attraper un rhume. J’avais un mal de tête assez prononcé et des tremblements de terres me tenaient compagnie durant la route ; ce qui ne facilita ni ma condition physique ni ma cadence de marche et m’obligeait à rester cloué au sol tellement ceux-ci étaient violents.

Sur le chemin, je vis quelques troupes Volcaniennes. Me cherchaient-elles pour avoir fui la patrie ?
J’évitai de les croiser et continuai ma route vers l’océan. Des sources d’eau et du gibier me permirent de tenir bon et finalement, j’arrivai à destination.

Océania, la cité d’eau, était juste devant moi ! Mais… comment y entrer ? Elle se trouvait bien cinq cents mètres sous la surface ! Jamais je ne pourrais l’atteindre ainsi…
Un air ahuri sur le visage, je me mis à réfléchir, à chercher une astuce pour pénétrer Océania. Mais aucune solution ne m’éclaira de ses lumières… Je passai donc la nuit sur la plage, épuisé de la marche d’au moins 50 kilomètres…


Avec mes connaissances d’aventurier et les ressources que j’avais à ma disposition sur la plage, je pu me faire une tente, certes bancale, mais plus agréable que les rochers de la cité volcanique. Je fis donc un petit somme, me réconfortant dans les bras de Morphée, priant un retour rapide vers ma maison. Je rêvai de bonne nourriture, d’un lit agréable, d’un toit où je me sentais en sécurité. Et je ne pus pas rêver mieux, car mon réveil ne fut pas des plus tendres…

Une main trempée me griffa le visage. Pris de panique, je repoussai la créature violemment hors de la tente. Il s’agissait d’un homme pourrissant, une sorte de zombie, mais plus particulier.
Les yeux révulsés et les algues encore accrochées au cadavre ambulant, je supposai qu’il devait venir de la mer. Je me munis alors d’un bâton ramassé sur le sol et le transperçai d’un seul coup. Un mélange visqueux vert jaillit de la blessure et me recouvrit presque totalement. Dégoûté, je rinçai mon visage avec l’eau de l’océan. Le sel brûla mon visage, juste là où la créature m’avait griffé.

Il commençait à faire jour. Dans la lueur de l’aube, j’aperçus un pêcheur au loin, dans une barque. Je l’interpelai avec de grands gestes. L’homme s’approcha et me salua. Philippe était son nom.
Nous discutâmes un peu et il m’offrit le petit-déjeuner, un poisson tropical que je n’avais jamais vu par le passé. Son goût était proche du thon, en légèrement plus salé et amer. Ce n'était pourtant pas mauvais ! Une fois le ventre plein, je questionnai Philippe sur la ville sous-marine et sur la façon de s’y rendre. Je l’informai qu’il m’était nécessaire de la rejoindre pour retourner chez moi.

Par chance, Philippe s’y rendait également. Il s’intéressait au marché de la ville ; étant un grand pêcheur, il avait beaucoup de stock à revendre. Océania était apparement le centre névralgique de l’économie du continent.

“Sa zone marchande est connue de tous,” me raconta-t-il.

Il m’embarqua donc avec lui pour rejoindre la cité de l’eau. Nous naviguâmes longtemps avant d’être soudainement emportés par un typhon. Je m’accrochai si fort à la barque que je crus casser le bois qui composait celle-ci. Nous descendions à toute vitesse, la pression de l’Océan commençait à me compresser le coeur quand soudain, nous passâmes un cap. La barque n’était plus submergée d’eau. Nous tombions dans le vide, nous étions juste au dessus de la cité ! Je crus vraiment mourir, je voyais déjà la barque s’écraser au sol, finir en morceaux et nous avec !

L'atterrissage fut violent, mais moins que ce à quoi je m’attendais. Je regardai plus attentivement le sol et vis une fine couche d’eau qui parsemait le parterre. Le sable était mou et une fois le pied au sol, je m’y enfonçai de plusieurs centimètres. Philippe me demanda si je n’avais rien de cassé. Je lui hurlai dessus qu’il aurait pu me prévenir d’une telle expérience. J’en tremblais encore de peur.
Une peur qui finit rapidement par passer, lorsque mon regard se riva sur les magnifiques structures qui se dessinaient devant mes yeux..."


C’est la fin de l’histoire pour aujourd’hui ! La suite dans le prochain journal !


Voilà, c’est ici que nous nous quittons pour ce cinquième journal, en espérant que ce dernier vous aura plu !
Un grand merci à toutes les personnes ayant participé à l'écriture de ce journal : iSunshine, Roselynee, Justine et Whyth
Si la Rédaction vous intéresse, nous vous invitons à lire ceci
Sur ce, merci d'avoir lu et bon jeu à vous !

L'équipe de Rédaction